Avez-vous un plan de reprise après sinistre ?

L'incendie du centre de données d'OVHCloud démontre l'utilité des plans de reprise et des sauvegardes !

OVHCloud a annoncé cette semaine qu’un incendie a détruit l’un de ses centres de données à Strasbourg et en a endommagé un autre. La société a également fermé deux autres centres de données situés sur le site par mesure de précaution.

Heureusement, personne n’aurait été blessé !

OVHCloud a mis en place une communication à destination de ses clients disponible ici. Il y est notamment possible d’obtenir des précisions sur les dégâts de l’incendie et de suivre les actions entreprises.

Challenger derrière Amazon (AWS), Microsoft (Azure) et Google (Google Cloud) OVH est l’un des plus grands hébergeurs avec 27 centres de données dans le monde, dont 15 en Europe.

Le marché mondial des centres de données se développe énormément poussé par la popularité des stratégies multi-cloud et le passage à la 5G.

Selon Technavio, une augmentation de la valeur marchande de plus de 280 milliards de dollars serait atteinte entre 2019 et 2023. L’Europe occidentale constitue l’essentiel de ce marché et devrait être à l’origine de plus des trois quarts de cette croissance.

Centre de données

Reprise après sinistre

A la suite de l’incendie, le fondateur et président d’OVH Oktave Klaba s’est adressé à ses clients et leur a demandé d’activer leur plan de reprise après sinistre !

C’est à ce moment-là que les dirigeants de certaines entreprises et autres organismes gouvernementaux, hébergés par OVHCloud, ont pris conscience de l’importance d’une stratégie de sauvegarde efficace.

Il en est même qui reconnaissent aujourd’hui avoir définitivement perdu une grande quantité de leurs données, et admettent qu’il ne seront pas en mesure de les restaurer, avec toutes les conséquences financières et opérationnelles que l’on peut imaginer.

Il est fort probable que les grandes entreprises et les administrations victimes de ce sinistre sauront mettre en œuvre les plans de reprises mis au point par leurs équipes informatiques.

Mais ce n’est pas le cas des TPEs et PMEs qui elles aussi utilisent les services de prestataires comme OVHCloud !

Homme doutant de sa stratégie de sauvegarde

Par manque de moyens humains ou financiers, par manque de connaissance technique ou tout simplement parce qu’ils n’en connaissent pas le risque, les dirigeants de ces entreprises n’ont pas mis en place de stratégie de reprise et se trouvent aujourd’hui les plus impactés.

Comment faire ?

Il existe pourtant des moyens de couvrir ce type de risques, et de nombreux spécialistes peuvent réaliser un audit de la situation de l’entreprise et proposer des solutions techniques. Nous ne pouvons que conseiller de faire appel à de tels prestataires.

Chez L’IdéeCom, votre Agence de communication et Marketing Digital, nous développons des sites internet pour nos clients et nous hébergeons ces sites chez un hébergeur français (O2Switch) qui possède ses propres centres de données en France. Nous stockons également une grande quantité de données dans le Cloud lorsque nous réalisons des prestations de graphisme, de post-photos ou de vidéo.

Nous sommes exposés aux mêmes risques que les clients d’OVHCloud.

A notre niveau, nous prenons des mesures relativement simples pour nous protéger du risque de destruction du centre où sont hébergées nos données que nous pouvons illustrer par l’exemple des sauvegardes.

Les sauvegardes

Les concepteurs de site internet le savent, il est très pénible d’avoir à re-développer tout ou partie d’un site après un sinistre, et il n’est pas toujours possible de récupérer l’intégralité des données publiées.

La plupart des gestionnaires de site internet utilisent des systèmes de sauvegardes automatiques à fréquence régulière qui archivent les données collectées. Chez L’IdéeCom, nous utilisons notamment le plugin UpdraftPlus sous WordPress.

Le problème est que ces systèmes peuvent archiver les données de sauvegardes sur le même serveur ou dans le même centre de données que le code utilisé pour le site internet.

Il existe pourtant des options de paramétrage qui permettent de diriger les sauvegardes vers des stockages distants différents de ceux de l’hébergeur du site, tels que Dropbox, Google Drive, Microsoft OneDrive, etc …

Homme dans un centre de données

Nous ne pouvons que conseiller d’utiliser ces options et de diriger les sauvegardes vers l’un ou plusieurs de ces sites distants, et de mettre en place une stratégie de planification et de conservation des sauvegardes en fonction du dynamisme des modifications apportées sur le site.

La triste expérience subie par les clients d’OVHCloud doit nous faire réaliser l’importance d’une stratégie efficace de protection de nos données et nous pousser à l’implémenter rapidement !

A bientôt

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Abonnez-vous à notre Newsletter

Tenez-vous informé de nos dernières nouveautés !

En renseignant ce formulaire, vous consentez à ce que L’IdéeCom collecte vos données afin de pouvoir répondre à votre message. Pour faire valoir votre droit d’accès, de rectification, d’opposition ou d’effacement, consultez notre politique de confidentialité.